Contactez-nous

ACTU / Assurance santé animale: moustiques tigres et insectes peuvent aussi être dangereux pour chiens et chats...

Publié le 15/07/2015

ACTU / Assurance santé animale: moustiques tigres et insectes peuvent aussi être dangereux pour chiens et chats...







Les moustiques peuvent véhiculer et transmettre de graves pathologies aux animaux domestiques. C’est le cas notamment d’un moustique femelle pouvant inoculer un ver (Dirofilaria immitis). Celui-ci est responsable d’une maladie baptisée la dirofilariose ou vers du cœur.

 

Le moustique tigre (reconnaissable à ses rayures noires et blanches sur le corps et les pattes) représente un danger pour l’Homme. Il est de plus en plus présent dans le Sud de la France notamment et est responsable de la transmission du chikungunya. C’est ce même moustique qui peut transmettre la maladie des vers du cœur au chien et chat.

 

Il est donc essentiel de protéger les animaux de compagnie. Il n’existe pas de vaccin pour protéger les chiens et chats de cette maladie. Des répulsifs peuvent être utilisés, sur les recommandations du vétérinaire. Leur achat peut être financé à l’aide du forfait prévention contenu dans certaines formules d’assurance santé animale. Et là où il est particulièrement présent, quelques mesures simples peuvent être mises en place. Comme par exemple retirer les soucoupes des pots de fleurs et tout ce qui peut permettre à l’eau de stagner.

 

La dirofilariose tient son appellation du fait que ce ver se loge dans le cœur, voire les artères pulmonaires. La maladie n’est pas contagieuse entre animaux. Mais les premiers symptômes peuvent mettre plusieurs années avant d’apparaître. Cela retarde d’autant plus le diagnostic (par prise de sang, radio ou encore échographie des organes atteints), puis le traitement.

 

Un insecte est quant à lui particulièrement dangereux pour le chien : le phlébotome. Ce minuscule insecte d’à peine 3 millimètres peut inoculer la leishmaniose. 21 départements du Sud de la France sont particulièrement concernés et 40 000 chiens en sont victimes chaque année. La période d’incubation peut être elle aussi très longue. La prévention passe par l’utilisation d’un insecticide répulsif spécifique, disponible chez le vétérinaire.

 

Il existe également depuis 2011 un vaccin contre la leishmaniose. Même s’il ne protège pas le chien à 100%, il constitue une protection supplémentaire.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.