Contactez-nous

Fiche info - Les différentes espèces de moustiques à la Réunion

Publié le 08/02/2012

 

LES MOUSTIQUES À LA RÉUNION

Il existe plus de 3 000 espèces de moustiques dans le monde, dont une centaine sont des vecteurs de maladies. On appelle « vecteur » un insecte qui, en se nourrissant de sang, peut transmettre un parasite ou un virus d’une personne à une autre.
A la Réunion, on compte 12 espèces de moustiques, appartenant aux genres Anopheles, Culex et Aedes.
Le climat tropical de cette île et les activités humaines créent les conditions favorables à la présence et au développement des moustiques.

Plusieurs espèces de moustiques sont potentiellement dangereuses pour la santé, car elles peuvent, en piquant, transmettre des maladies comme le paludisme, la dengue ou le chikungunya ; ces maladies sont dites à transmission vectorielle.


 L’ANOPHELES

 A la Réunion, parmi les deux espèces d’Anopheles présentes, l’Anopheles arabiensis est la plus répandue.

Au repos, les Anopheles se tiennent la tête en bas et l’abdomen relevé, ce qui permet de les identifier facilement.

 Rythme d’agressivité : les femelles d’Anopheles piquent exclusivement la nuit.

 Maladies transmises par l’anophèle dans l’île : paludisme (moins de 100 cas par an à la Réunion).


 L’AEDES

 A la Réunion, parmi les quatre espèces d’Aedes présentes, Aedes albopictus est la plus répandue, reléguant l’Aedes aegypti dans de rares secteurs géographiques très circonscrits.

Au repos, les adultes ont le corps parallèle au support. Les oeufs sont très petits et flottent à la surface de l’eau. Ils peuvent aussi être pondus sur des parois humides ou sur la terre, où ils attendent la montée du niveau de l’eau ou l’arrivée de la pluie pour se développer. Les Aedes sont les principaux vecteurs des arboviroses. On appelle « arboviroses » les maladies provoquées par un virus et transmises entre autres par les moustiques.


« Albopictus » signifie « tacheté de blanc » en latin. Reconnaissable à sa silhouette sombre rayée de taches blanches et à ses pattes zébrées, l’Aedes albopictus est le moustique le plus répandu à la Réunion.
Il est dénommé « moustique-tigre », par référence à son agressivité et sa voracité. Issu des forêts d’Asie, où il était cantonné il y a une trentaine d’années, il a connu une expansion fulgurante en envahissant récemment tout le continent américain et l’Afrique de l’ouest (propagation des œufs du moustique via les pneus transportés par voie maritime).

 Rythme d’agressivité : les femelles d’Aedes albopictus piquent à l’aube et au crépuscule, constituant une importante source de nuisances.

 Maladies transmises par l’Aedes dans l’île :
• Aedes albopictus : dengue, chikungunya.
• Aedes aegypti : dengue, chikungunya.

 LE CULEX

  A la Réunion, parmi les cinq espèces de Culex présentes, le Culex quinquefasciatus est la plus répandue ; il s’agit du moustique qui « siffle aux oreilles » pendant la nuit.

Au repos, les adultes ont le corps parallèle au support. Les oeufs sont groupés en « barquettes » ou « radeaux ».
 Rythme d’agressivité : les femelles de Culex quinquefasciatus piquent principalement la nuit,
constituant une importante source de nuisance.

A la Réunion, il n’existe pas de maladie transmise par les Culex, mais ce genre de moustiques est susceptible de transmettre des virus comme le West Nile, présent dans la zone océan Indien.??

 

Source : ars

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.